Les taux d’intérêt repartent à la hausse : doit-on s’inquiéter ?

Nicolas Dardenne, courtier, nous a accordé une interview dans laquelle il répond à toutes les questions que vous vous posez concernant l’augmentation des taux d’intérêt.

  •  Les taux des crédits hypothécaires ont-ils augmenté ?

Les taux ont augmenté de manière assez importante au cours de ces derniers mois. Et ce chiffre continue d’augmenter encore aujourd’hui.

Les taux ont été relativement bas dans le courant de l’année 2019-2020. Ils sont ensuite remontés légèrement en 2021 avant de connaitre la croissance que l’on connait aujourd’hui en 2022.

  • D’où vient cette augmentation ?

Pour se remettre dans le contexte, dans mon cas, en tant que courtier, l’année passée, on se trouvait à un taux fixe de 1,50% sur 20 ans. Aujourd’hui, les taux sont supérieurs à 2,50% et cela risque encore d’augmenter dans les prochaines semaines.

Bien que je ne sois pas économiste, selon moi, cette augmentation fulgurante des taux d’intérêt est liée à l’inflation. Qui dit inflation dit augmentation des taux et qui dit augmentation des taux dit inflation.

  • Cette augmentation a-t-elle un impact sur le potentiel d’achat des acheteurs ?

Non, tant qu’il y a de l’inflation. Par exemple, si vous achetez votre maison à 100 000€ et que vous empruntez 100 000€ à la banque, quelques années plus tard, votre maison vaudra peut-être 120 000€. Cependant, votre crédit sera lui toujours de 100 000€, si pas moins vu que vous amortissez du capital. S’il y a de l’inflation, pour le paramètre immobilier, un taux d’intérêt élevé peut s’avérer être un élément accélérateur du remboursement du crédit. Aussi, les salaires augmentent mais pas les crédits immobiliers. C’est cela qui a notamment permis aux gens de se désendetter rapidement dans les années 80.

  • Ces taux élevés auront-ils un impact sur le secteur Immobilier ?

Bien sûr ! Ce que l’on a constaté dans le passé c’est que les taux ont tendance à réguler les prix de l’immobilier. Les augmentations des taux auront certainement un impact sur le secteur de l’immobilier mais dans quelle mesure ? C’est très difficile à dire.

  • Est-ce plus intéressant de faire un crédit à long ou à court terme ?

Il n’y a pas de crédit plus intéressant qu’un autre. Cela dépend de toute une série de paramètres qui sont propres à chaque personne tels que le patrimoine, le contexte personnel et professionnel, etc.

On ne peut répondre à cette question qu’en prenant toute une série d’éléments en compte.

  • Est-il préférable d’opter pour un taux fixe ou un taux variable ?

C’est une bonne question. Pour le moment, je dirais un taux fixe car le différentiel entre le taux fixe et le taux variable n’est pas encore assez grand. Il y a une dizaine d’années, nous avions des taux fixes à 4% et des taux variables à 2,5%. Dans ce cas, cela valait la peine car le différentiel était intéressant.

  • Peut-on passer d’un taux fixe vers un taux variable en cours d’emprunt ?

Juridiquement et techniquement, cela est possible. Cependant, cela dépend des règles internes propres à chaque banque (paiement d’indemnités, paiement de frais de dossier, etc). C’est donc à l’appréciation du banquier d’accepter de le faire ou non.

Il existe également le refinancement externe. Si vous avez un crédit à 3% et que les taux passent à 2%, vous pouvez le faire racheter par une autre banque. Dans ce cas, vous devrez payer des frais et repasser devant le notaire. Il faut donc le faire seulement si cela est suffisamment intéressant.

  • Faut-il attendre que les taux diminuent ou acheter maintenant ?

Personnellement, je conseillerais d’acheter maintenant. Avec l’inflation, les prix des biens augmentent. Vous achèterez donc nécessairement plus cher dans un an.

  • Est-il intéressant de faire appel à un courtier ?

En tant que courtier, je travaille avec une quinzaine de banques. Cela vous permet donc de regrouper l’équivalent de 15 rendez-vous en un. Il s’agit d’un gain de temps considérable. Le courtier a une place de plus en plus importante car les grandes banques ont tendance à fermer de plus en plus leurs agences. On perd donc cette proximité que l’on peut retrouver chez un courtier.

Interview réalisée en collaboration avec Nicolas Dardenne, courtier chez crédit 2000

nicolas@credit2000.be

0476 84 27 91

Leave a Comment