Bruxelles, la capitale verte

Saviez-vous que Bruxelles fait partie des villes les plus vertes d’Europe ?

Comment ce top a-t-il été défini ?

Ces dernières années, Bruxelles a pris des mesures plus vertes et respectueuses de l’environnement.

Selon une analyse réalisée par « Bionic », un service de comparaison basé au Royaume-Uni, la capitale serait classée à la 7ème place juste derrière les villes de Cologne et de Dublin.

Bionic s’est basé sur plusieurs critères tels que la pollution, la qualité de l’air, la consommation de bœuf, de volaille, etc.

Par exemple, concernant la production de déchets plastiques (57 tonnes par an), notre capitale est sur le podium avec la 3ème place juste derrière Stockholm et Copenhague.

Une capitale verte

Bruxelles est également appelée la capitale verte de l’Europe. En effet, la capitale compte de nombreux espaces verts.

Saviez-vous que Bruxelles était recouverte par plus de 50% d’espaces verts dont 14% dans des zones protégées pour leurs richesses biologiques ?

Vous vous êtes sans doute déjà promenés dans la forêt de Soignes. Elle recouvre à elle seule 10% du territoire bruxellois, et représente un peu plus de 4.000 hectares de forêts. Elle s’étend sur les 3 régions de la Belgique, pour la plus grande partie en région flamande.

Selon les recherches effectuées par Bionic, Bruxelles obtiendrait la 3ème place des villes les plus recouvertes par des forêts.

L’isolation des bâtiments

Suite au changement climatique de ces dernières années, la ville de Bruxelles a entrepris des mesures fortes pour lutter contre le réchauffement.

« La capitale renforce également ses énergies renouvelables ces dernières années en favorisant l’isolation des bâtiments, améliorer la qualité de l’air et promouvoir une alimentation durable », déclare Alain Maron, ministre bruxellois du Changement climatique, de l’Environnement et de l’Énergie.

Plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre provient de la consommation des bâtiments. Un tiers des bâtiments situés en région bruxelloise ne sont pas isolés et polluent énormément.

La région a donc décidé de prendre des mesures fortes en exigeant une PEB C+ pour les biens habités d’ici 2050. Actuellement, les logements bruxellois ont une PEB qui varie en moyenne entre D et E.

Les citoyens bruxellois pourront demander des subsides leur permettant de réaliser des travaux dans leurs biens afin d’obtenir une meilleure isolation et donc une meilleure PEB .

La capitale ne compte pas s’arrêter là et continue à mettre des actions en place pour rendre la ville plus agréable et plus verte. ­

Leave a Comment